Grands ruminants

Les zones naturelles du RivierPark Maasvallei sont gérées par le Limburgs Landschap (B), Natuurpunt (B), le Staatsbosbeheer (NL), Natuurmonumenten (NL) et Free Nature (NL). Afin de bien gérer cette nature sauvage, ils ont misé sur de “Grands ruminants”.

Les grands ruminants jouent un rôle clé dans le développement de ces nouvelles zones naturelles sauvages. En hiver, les bovins Galloway taillent les arbres et les arbustes. Ce sont de robustes ruminants laissant derrière eux une prairie mi-longue. C’est ensuite les chevaux Konik qui s’occupent de la gestion de cette prairie. Ils broutent l’herbe plus courte et se délectent des herbes aromatiques les plus savoureuses. Ensemble, ils veillent à ce que le domaine ne soit pas complètement envahi par les saules. Grâce à cette variation de pâturages par les bovins et les chevaux se crée dans le domaine comme une sorte de couverture sans cesse changeante de prairies ouvertes, de bosquets plus sauvages et de petits bois.

Cette manière de gérer la nature ne fonctionne que si nous laissons simplement libre cours à ces animaux. Ceci signifie que les animaux doivent en fait se débrouiller et qu’en outre ils ne soient pas en contact avec l’homme. Ils ne peuvent même pas entrer en contact avec l’homme ! Si, en tant que visiteurs, nous nous mettons à caresser et à nourrir ces animaux, les animaux apprendront à se procurer de la nourriture d’une autre manière. Les animaux se mettront par exemple à fureter de manière brute et sauvage dans les sacs des gens. En tant que visiteur, ce n’est pas ce que nous souhaitons. De cette façon, les grands ruminants perdront aussi leur force ainsi que leur manière de fonctionner dans ce domaine, et ils devront disparaître.

L’instinct primaire de ces animaux ‘sauvages’ est époustouflant. Cela semble si triste, un Galloway dans la neige. Mais ne vous laissez pas berner. Tant les Koniks que les Galloways sont parfaitement prévus pour passer l’hiver sans aucune aide extérieure. Durant les mois d’été, ils mangent énormément et constituent des réserves de graisse. En automne, ils se couvrent de leur chaud manteau d’hiver et connaissent parfaitement les endroits les mieux abrités. Ils ne souffrent pas vraiment du froid. Ils perdent du poids en hiver, mais cela fait partie du cycle naturel. Cette diète hivernale fait fondre les kilos superflus pris en été et maintient même les animaux en bonne santé. Il ne faut donc absolument pas les supplémenter en nourriture ! Ce n’est qu’en cas de situation extrême que les animaux recevront un complément de nourriture par les gestionnaires compétents du domaine.

C’est pourquoi il est important de respecter certaines règles lorsqu’on pénètre dans une zone naturelle contenant de grands ruminants :

  • ne pas les caresser
  • ne pas les nourrir
  • garder ses distances
  • ne pas traverser un troupeau
  • maintenir les chiens en laisse et rester à distance

 

© Twan Teunissen